Au menu du jour de la lettreKant, Obama et les métiers liés au développent de l’imprimante 3D

  • La génétique, Perrault et la Belle aux fleurs dormantes, un conte à inventer le futur.
  • Des ateliers, le dico du futur des métiers de demain, une invitation à investir
  • Kant, Obama et les métiers liés au développent de l’imprimante 3D

« On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter. » d’Emmanuel Kant

Je me suis égarée dans des bas-fonds philosophiques et j’ai trouvé cette phrase du philosophe. Elle m’a soufflé un vent d’optimisme entre les deux les oreilles. Entre le déferlement des technologies, les changements sociétaux, les problématiques environnementales, on ne peut plus être sûr de rien. Comme il faudra bien qu’on se fasse à toutes ses incertitudes, on va donc tous devenir un tout petit plus intelligent !

En hommage au critiqueur de la raison pure, le dico du futur a imaginé le métier defabriKant, le spécialiste de la fabriquante ou imprimante 3 D. Connectée à un ordinateur, une fabriquante lit un plan tridimensionnel et matérialise, par couches de plastique superposées, un objet en trois dimensions.

L’impression 3D est apparue dans les années 80. Technologie très coûteuse, elle était essentiellement utilisée par les industriels (automobile, aérospatial, etc.) pour la fabrication rapide de prototypes.

Aujourd’hui, c’est l’effervescence autour de cette technologie. Dans tous les secteurs, du design à l’alimentaire en passant par la mode, on envisage d’utiliser la fabriquante pour créer des petites pièces sur mesure. Les architectes l’attendent pour réaliser des maquettes de leurs projets à moindre coût. D’autres voient plus gros : « imprimer » des navires ou encore des fusées. D’autres encore, envisagent d’imprimer des organes humains d’où le métier de corcepteur.

Le 12 février 2013 dans un discours sur l’état de l’Union, Obama a évoqué l’impression 3D en affirmant que cette technologie aurait « le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout ».

Si depuis cette déclaration, il y a encore plus d’émulation sur le sujet, le plus révolutionnaire réside dans le fait que dans un avenir proche, on aura ces machines à la maison. On imprimera nos téléphones, notre vaisselle, nos baskets 3D mais aussi des armes. Comme les incertitudes ne vont pas rendre tout le monde intelligent, on aurait envie de lever le doigt pour dire à Obama d’envisager que des fabarmeurs régulent ce marché avant que Monsieur et Madame agressif impriment des mitraillettes dans leur  garage.

La génétique, Perrault et la Belle aux fleurs dormantes, un conte à inventer le futur
Le dico du futur a le vendredi généreux. Pour le prouver, on va ajouter chaque semaine un conte à inventer le futur ou une révision futuriste d’un conte ou d’une légende moderne. Aujourd’hui, je vous invite à découvrir la belle aux fleurs dormantes ou comment la génétique change un conte de Charles Perrault.

LA BELLE AUX FLEURS DORMANTES
Libre interprétation futuriste de la Belle au bois dormant de Charles Perrault

Lire la suite.

Des ateliers, le dico du futur des métiers de demain, une invitation à investirAu risque de me répéter de semaine ou semaine, je vous propose aujourd’hui de doper la réflexion prospective des cadres dirigeants de votre entreprise ou de vos élus ou encore des futures élites de la nation en organisant des ateliers de fabrication des métiers de demain ou en investissant dans le dico des métiers de demain.

Futureusement vôtre.

Anne-Caroline Paucot