Créateur et gestionnaires d’applications et services basés sur la reconnaissance.

Descriptif du métier

Le shazameur…

– Identifie tous les éléments qui pourraient être reconnus par des procédés technologiques d’identification : musiques, voix, plantes, visages, odeurs, vêtements, émotions…

– Conçoit une gamme d’usages possibles à partir de cette reconnaissance visuelle, sonore ou sensitive.

Ces usages peuvent être d’ordre…

  • Commercial.
    Identification d’un objet ou d’un vêtement et lien avec un commerçant.
  • Culturel.
    Identification d’une musique ou d’un refrain chantonnée, de plantes,  animaux…
  • Social.
    Identification de la voix ou d’un visage d’une personne et mise en lien avec ses profils numériques.
  • Médical.
    Identification d’un grain de beauté et classification par pathologies.
  •  Ludique.
    Développement de jeux intégrant des systèmes d’identification.

Il  réfléchit aussi aux limites du procédé (Exemple, identification des personnes qui préfèrent garder l’anonymat.

C’est déjà demain

Dans tous les domaines, le logiciel Shazam fait des émules.

Culturel

L’application mobile SoundHound reconnait les chansons qu’une personne fredonne ou sifflote.

L’application Pl@ntNet permet d’identifier n n’importe quelle plante en la prenant simplement en photo. Elle analyse la photo et la compare aux photos présentes dans une base de données.

Commercial

Avec le Shazam Fashion, vous pointez votre portable sur une personne, et obtenez les noms des vêtements qu’elle porte.

En Grande-Bretagne, General Mills a utilisé Shazam pour « augmenter » sa campagne TV pour la marque Pillsbury. Lorsque le spot défile, le téléspectateur utilise peut avoir accès à des contenus supplémentaires sur son téléphone, tels que des recettes ou des coupons, en utilisant l’application.

Social

« Chochichästli Orakel » est une application suisse qui devine le lieu d’origine d’un locuteur suisse allemand rien qu’en l’entendant parler. Il suffit de dire quelques mots de dialecte à son iPhone, et hop, le tour est joué.

Prospectif

L’application Shazam prévoit le tube de l’été. L’entreprise se base sur le nombre de fois ou une chanson est « taguée », c’est-à-dire recherchée par un utilisateur et reconnue par l’application.

Médical

De nombreuses applications aident à détecter les cancers de la peau en photographiant, par exemple, un grain de beauté suspect. Des chercheurs de l’University of Pittsburgh Medical Center les ont testés en chargeant 188 images de lésions de la peau sur quatre applications différentes. La fiabilité laisse encore un peu à désirer.

Prospective du métier

Avec presque 300 millions d’utilisateurs Shazam est sans conteste l’application qui a été le plus plébiscitée. Ce succès s’explique en partie par le fait que l’application en identifiant en quelques secondes n’importe quel morceau de musique, ouvrait une voie.

Le principe de Shazam repose sur la comparaison d’un élément avec une base de données. Ce principe qui peut se décliner dans de nombreux domaines laisse envisager que demain les shazameurs seront nombreux. On espère juste qu’ils auront assez d’imaginer pour ne pas contenter de copier, mais inventer des applications qui enrichissent notre quotidien en sensible et humanité.