Dronadaire

Dronadaire

Spécialiste de la livraison de colis par drone.

Descriptif du métier

Le dronadaire…

  • Gère le trafic des dronadaires ou drones de livraison : envoi, vérification de l’embarquement d’un colis, livraison.
  • Anime des plateformes de répartition des colis et gestion des demandes des clients.
  • Conçoit des systèmes permettant d’embarquer des objets de différentes tailles et formats.
  • Assure les liens avec l’aviation civile afin d’éviter tous accidents.
  • Cartographie les lieux où l’usage des drones est un vrai atout pour la population. Exemples : apport de médicaments dans des régions éloignées ou sinistrées.

Dans les entreprises, le dronadaire dépend du service logistique.

C’est déjà demain

2980046Amazon travaille sur un service premium de livraison express par mini drones. Les machines, alimentées par des moteurs électriques, livreraient les clients ayant passé commande trente minutes plus tôt sur le site d’Amazon. Ils pourraient évoluer dans un rayon de 16 km autour des entrepôts, ayant ainsi accès à une grande partie de la population en zone urbaine.

 

 

[pexyoutube pex_attr_src= »https://www.youtube.com/watch?v=98BIu9dpwHU » pex_attr_width= »500″][/pexyoutube]

  • L’entreprise postale UPS a confié au magazine TheVerge qu’elle aussi menait des recherches et des tests pour déployer ce nouveau type de livraison. Un porte parole de la société a déclaré : « L’utilisation commerciale de drones est une technologie intéressante et nous allons continuer à l’étudier. En matière de technologie, UPS investit davantage que tous ses concurrents ».
  • poste-parrot-poisson-d-avril-1257437-jpg_1132435
  • Le groupe La Poste et Parrot a annoncé une offre de livraison de la presse quotidienne par drone en Auvergne. Le drone développé pour ce service par les équipes de Parrot portera le nom de « Air Drone Postal » en référence à l’histoire de l’aéropostale. Comme l’affaire a été lancée vers le 1Er avril, les doutes sur la véracité de l’information sont nombreux. Mais les poissons d’aujourd’hui peuvent aussi être les banalités de demain.

 

  • Le projet Matternet, issu du Massachussetts Institute of Technology (MIT) et créé par l’ancien rédacteur en chef de la revue high tech Wired, prévoit de livrer des biens de nécessité, comme des médicaments ou de la nourriture, dans les zones inaccessibles, car trop reculées ou ravagées par une catastrophe naturelle. Le projet intègre la mise en place un réseau de stations desquelles décolleraient les drones pilotés de manière autonome.. L’engin permet d’assurer la livraison d’un colis de 2 kg sur 10 km pour seulement 24 cents.

[pexvimeo pex_attr_src= »http://vimeo.com/28247681″ pex_attr_width= »500″][/pexvimeo]

  • Des étudiants ont développé le « Burrito Bomber », un drone qui livre des burritos. À l’approche de l’adresse de livraison, le tube qui contient le burrito se détache, et atterrit en douceur grâce à un parachute.

[pexyoutube pex_attr_src= »http://www.youtube.com/watch?v=3lqMRHwGsRA » pex_attr_width= »500″][/pexyoutube]

Prospective du métier

Même si nombreux réfléchissent à des usages de drones,

Aux États-Unis, la FAA (l’administration fédérale d’aviation) n’autorise pas l’usage de drones à des fins commerciales. Mais au plus tard 30 septembre 2015 au plus tard, l’espace aérien américain sera ouvert aux drones volants à moins de 130 mètres.

À partir de là, vu les performances de la livraison par drone, il y a des chances que nous soyons obligés d’ouvrir la fenêtre pour que notre pizza vienne se poser sur la table familiale. On aura besoin de bons dronadaires si l’on ne veut pas que notre Margarita fasse le bonheur du voisin.

Origine du mot : le dronadaire est le dromadaire de l’air. Il  aide l’animal à prendre de la hauteur.

Dépuciéreur

Dépuciéreur

 

Technicien qui élimine la poussière intelligente constituée par une myriade de puces RFID

puce

Description

Les puces RFID ont envahi notre quotidien. (RFID signifie Radio Frequency Identification. Cette technologie rend identifiable à distance tout objet muni de cette puce.)

Ces minuscules ordinateurs se sont glissés dans nos vêtements, objets, maisons et même dans nos corps et ont créé ce qu’on a nommé « la poussière intelligente ». Elles sont principalement utilisées comme moyen de localisation (livre, automobiles, bagages, etc.), ou comme moyen d’identification (implants sous-cutanés pour animaux, badges électroniques, etc.). Cette prolifération provoque quelques démangeaisons que le dépuciéreur  atténue.

 

Les missions des dépuciéreurs sont :
– Repérer les puces RFID,  identifier leurs fonctions et évaluer leur impact.
– Neutraliser celles qui posent des problèmes éthiques,  perturbent le fonctionnement du réseau d’information ou encore sont nocifs pour la santé.
– Tenir à jour un tableau de présence de puces  dans un lieu ou espace géographique comme une entreprise ou une ville.
– Rendre visible ces capteurs de données.

C’est déjà demain

La prolifération des puces

La RFID est une puce miniature qui va bientôt en savoir davantage sur nous que nos psys ou nos parents en stockant une des informations sur nos modes de vie, consommation ou encore sur nos déplacements. Ce système, qui représente aujourd’hui un marché estimé à plus de 8 milliards de dollars, est en passe de mettre son grain de sel dans de nombreux secteurs d’activité. Certains marchés pourraient même être complètement bouleversés, voire réinventés.

On les trouve… ou on les trouvera :
* Sur des marathoniens afin d’automatiser leur chronométrage,
* Dans des cocottes-minute pour optimiser les durée de cuisson,
* Sur les boîtes de fromage pour améliorer la traçabilité et lutter contre la contrefaçon.
* Sur les balles de golf pour pouvoir les localiser plus facilement,
* Sur les ruches… et les nourrissons ! afin d’en empêcher le vol,
* Sur des robots servant de guides pour aveugles dans les rayons des supermarchés,
* Dans des WC pour couper l’arrivée d’eau en cas de fuite ;
* Sur les cadavres et en particulier lors des catastrophes de grande envergure,
* Sur des jetons de casino afin de détecter les tricheurs et les empêcher d’utiliser des jetons non certifiés, ou de voler ceux des autres joueurs
* Sur des malades en passe d’être opérés afin d’éviter aux chirurgiens de se tromper de patient, de partie à opérer out d’opération à effectuer.
* Sur des emballages alimentaires pour indiquer la fraîcheur du produit.
* Sur des vêtements pour diagnostiquer l’état de santé du porteur.
* Sous la peau pour pouvoir payer sans sortir son porte-monnaie.
* Sur les arbres de la ville afin d’aider le personnel de la ville à les repérer et les traiter.
* Dans les bassins de fleurs pour capter l’humidité de la terre et déclencher l’arrosage.
* Dans les viscères des vaches pour signaler la période de fertilité.

Prospective

Les humains n’ayant pas toujours le sens de la mesure, on aura sans doute demain vraiment besoin de dépuciéreurs ou hommes ou femmes de ménage qui élimineront la poussière intelligente composée des centaines de puces RFID qui envahissent notre espace.

Désicroqueur

Désicroqueur

Baked-by-Formafantasma

Désigner spécialisé dans la fabrication d’objets qui se mangent

Plats, assiettes, couverts, bouteilles, serviettes… Les désicroqueurs fabriquent des objets alimentaires.  Avec eux, on ne contente pas de finir ton  assiette, on la mange.

Les désicroqueurs considèrent l’aliment comme un matériau. Le pensant comme la matière des matières, ils l’utilisent pour fabriquer divers contenants et objets de la table.

Le premier objectif des désicroqueur fut  de limiter les déchets plastiques occasionnés par l’utilisation de vaisselle jetable. Dans le même temps, ils ont diminué l’impact écologique négatifs de la vaisselle. Les désicroqueurs contribuent aussi à la suppression des canettes. Ou les assoiffés les mangent ou ils s’en servent pour nourrir des poissons qui ne s’en portent que mieux.

Les désicroqueurs  doivent concevoir des objets à la fois beaux et bons. Pour exercer ce métier, il faut donc suivre un double cursus de formation : la cuisine et le design.

  • C’est déjà demain

La Cookie Cup d’Enrique Luis Sardi pour Lavazza, le couvercle de tasse en biscuit de Florence Doléac, ainsi que la cuillère à café en sablé d’Apollonia Poilâne témoignent d’un début de réflexion sur le remplacement d’une matière synthétique par une matière naturelle,

Le duo italien FormaFantasma s’est inspiré par les décorations traditionnelles en pain moulé que l’on trouve en Sicile  pour réaliser de la vaisselle en farine.

David Edwards du Wyss Insitute, à l’université de Harvard a imaginé des bouteilles qui se mangent.

Le chercheur a mis au point des membranes au parfum d’orange, pour les bouteilles de jus de fruits et à la saveur de tomate, pour la soupe au gaspacho.

Distripacité

Distripacité

logement-cecile-duflot-sdf-locaux-ministre-logement-670x270Capacité supplémentaire disponible qu’une entreprise ou un particulier propose à une communauté.

L’entreprise a par exemple :

– Des locaux vides certains jours ou tous les jours,

– Une flotte automobile avec des véhicules non utilisés certains jours,

– Une capacité d’accueil à la cantine qui dépasse les besoins de son personnel,

– Des disques durs en sous-utilisation chronique…

Un particulier a par exemple :

– Une chambre disponible,

– Une voiture ou autres outils peu utilisés,

– De nombreux restes dans son réfrigérateur.

La distripacité consiste à faire savoir qu’on a ces capacités en excédents et les proposer à une communauté.

La distripacité est un concept qui vient de la culture numérique. Introduisant le partage de l’information, musique, films, elle  a distillé dans les esprits et rendu possible le partage.

La distripacité s’inscrit dans une logique développement durable. Elle considère que les ressources naturelles sont limitées donc il ne faut pas les gâcher.

  • Actualité du mot

  • La Poste réfléchit au partage de sa flotte automobile. L’idée est de proposer les voitures non utilisées.
  • Buzzcar est un service communautaire de partage de voiture. Elle permet aux propriétaires de voitures de louer leur voiture quand ils ne l’utilisent pas.

  • CouchSurfing propose des hébergements gratuits. Un hôte indique que l’on a de la place pour accueillir. Un voyageur le contacte. Couchsurfing créé depuis 2003 propose 1,2 million de canapés chez l’habitant et a déjà enchanté 5,4 millions de participants.

 

Dépanotage

Dépanotage

chantierAmélioration de la sécurité routière par la suppression de tous les panneaux de signalisation.

Avec la prolifération des feux tricolores, des aménagements routiers et des panneaux de signalisation, des experts ont constaté que l’automobiliste adoptait le comportement du  chien de Pavlov. Il réagit de manière aussi machinale qu’animale aux stimuli sécuritaires.

Cette « animalisation » fait surgir deux types de problème qui augmentent les risques d’accidents :

– L’automobiliste voulant se démarquer de l’animal prend un malin plaisir à ne pas respecter les injonctions à la prudence.

– Le respect de la consigne met en jachère leur conscience et leur sens de la responsabilité.

Pour diminuer les accidents, des expériences de dépanotage ont été tentées. Elle consiste à supprimer toutes les consignes routières. L’automobiliste doit, pour sa sécurité et celle des autres, faire appel à sa vigilance. L’objectif visé est un comportement plus courtois et une responsabilisation de chacun.

 

C’est déjà demain ?

Cette option ne fait pas partie du domaine de l’absurde. Dans certains pays, on réfléchit depuis une dizaine d’années dans ces termes.  La Hollande qui se distingue déjà par son approche particulière vis à vis de la drogue et de la prostitution, s’est mise à déshabiller ses routes ! Plusieurs villes, comme Drachten, ont décidé purement et simplement de supprimer les feux des signalisations et autres marquages. « Quand il y a trop de signalisations, les gens perdent tout sens de responsabilité et ils se comportent comme des abrutis, explique Koop Kerskstra. Quand on supprime les panneaux, ils redeviennent responsables ! »  Ce  concept porte le nom de « Shared Space », soit l’espace de rencontre entre tous les utilisateurs de la route.

En savoir plus : Shared Space

Est-ce un oscide ?

Oui

Avec le dépanotage, les automobilistes, désirant rester en vie, vont adopter une conduite courtoise. A la peur du gendarme succèdera l’audace de la sérénité. Les conducteurs pesteront désormais contre ceux qui sont abimés par la voiture et non plus contre ceux qui abiment leur voiture. On peut toujours rêver !

Non

Un trafic livré à lui-même risque de mettre de nombreux automobilistes au point mort avant de créer un embouteillage de corbillards.

A vous de juger

123