ImplanTicien

ImplanTicien

Thérapeute-technicien spécialiste des implants technologiques humains.

Descriptif du métier

L’implanTicien
— propose au patient l’implant qui va l’aider à mieux gérer sa pathologie ou à améliorer ses performances.
— vérifie le bon fonctionnement de l’implant.
— met en place des dispositifs permettant de réagir immédiatement lors d’un dysfonctionnement dû à un bug, un piratage, à des interférences d’ondes ou autre.
— aide le patient à gérer les données issues de ces dispositifs numériques.

C’est déjà demain

homme_bioniqueDepuis quelques années, on assiste au développement des implants TIC ou artifices technologiques (abritant le plus souvent une puce en silicone) destinés à être implantés dans le corps humain pour effectuer différentes missions.
On trouve aujourd’hui

  • les stimulateurs cardiaques
  • les prothèses auditives (entre autres les implants cochléaires et les implants auditifs du tronc cérébral)
  • les pompes d’administration de médicaments pour des patients atteints de sclérose en plaques ou de diabète
.
  • les technologies de neurostimulation qui agissent sur l’activité électrique des nerfs et peuvent concerner la moelle épinière, le nerf sacré ou le nerf vague selon la pathologie
  • les technologies de stimulation cérébrale profonde, en cas de maladie de Parkinson ou de tremblements essentielsAux implants existants vont s’ajouter dans les prochaines années
  • les membres commandées par microprocesseur.
  • des implants rétiniens pour redonner la vue aux aveugles,
  • des implants bioniques pour permettre aux amputés de retrouver le sens du toucher,
  • des implants pour réguler l’appétit ou gérer la dépessions.
  • des biocapteurs permettant d’effectuer un contrôle médical (pression sanguine, taux de glucose, activité cérébrale en cas de Parkinson ou d’épilepsie, détection de cellules cancéreuses, etc.).
  • des dispositifs permettant d’améliorer les capacités fonctionnelles humaines comme le sens ou la mémoire. La Darpa  (Defense Advanced Research Projects Agency) va dans ce sens avec le projet RAM (Restoring Active Memory), L’idée est d’intégrer une puce dans le cerveau qui augmenterait notre capacité de mémorisation.

    Prospective du métier

Avec l’explosion des implants dans les dix prochaines années, les implanticiens vont vite devenir incontournables. Pour effectuer ce métier, il faudra avoir une formation médicale et technique.  Il est donc urgent de développer ces filières de formation. Si ces professionnels ne sont pas opérationnels, on va au devant de graves difficultés. On risque des épidémies de dysfonctionnements technologiques.

Icarement

Icarement

4545078555.swfVêtement qui permet de voler

A l’instar d’Icare,  ce héros mythologique grecque qui s’est fabriqué des ailes en cire, on a toujours rêvé d’avoir un accessoire nous permettant de voler : l’icarement transforme le rêve en réalité planante.

L’icarement est un vêtement qui comporte des ailes qui se déplient lors du décollage. Il intègre aussi un système de propulsion qui permet de prendre son envol.  L’icarement se dirige les mains dans les poches.

PS : Même si l’icarement est un fruit de la rugissante et haute technologie, il ne garantit pas qu’on se brûle les ailes.

Origine du mot : mot valise composé d’Icare et de vêtement.

Actualité du mot

On l’a rêvé, ils l’ont fait.

Les débuts étaient hésitants.

Le 4 février 1912, le couturier Franz Reichelt avait médiatisé la mode du costume volant en sautant du premier étage de la tour Eiffel sous l’objectif de la caméra (vidéo Youtube). Il se tua après une chute de 57 mètres à peine freinée par un équipement dérisoire.

Mais, les icarements d’aujourd’hui vous coupent le souffle. Le costume taillé pour Jeb Corliss est d’un chic de grand vol.

 

IMAR

IMAR

Indice de masse d’appartenance à des réseaux

Réseaux professionnels, passionnels, conjoncturels, interculturels, co-générationnels… Sur la toile, les réseaux se multiplient et les internautes appartienent désormais à une ou plusieurs communautés .

Dans ces rassemblements, les internautes sont plus ou moins actifs. Les uns sont spectateurs, les autres sont des acteurs qui proposent diverses activités et thèmes de réflexion.

Ce réseautage intensif a fait émerger un indice de masse d’appartenance à des réseaux (Imar) calculé à partir d’une série de critères quantitatifs et qualitatifs : nombre de réseaux, participation ou proposition d’activités, nombres d’apports (liens, commentaires, productions…) notation des pairs…

L’IMAR va de 1 à 100. Si l’indice est inférieur à 30, l’internaute est considéré comme en danger. Son réseau social peut s’asphyxier. Cette diminution d’oxygène peut mettre à mal sa vie professionnelle ou privée.

Un Imar supérieur à 70 peut aussi représenter un danger. L’internaute en permanence sollicité par l’un ou l’autre n’a pas le temps de faire le point avec lui-même. Il devient une marionnette animée par des sollicitations dérisoires.

Le ministère du travail, a rendu obligatoire l’affichage coloré de l’Imar sur tous les écrans. Si l’Imar n’est pas dans la zone verte, un message rappelle à l’internaute qu’il doit effectuer un régime réseautage ou au contraire prendre de a distance avec ses complices.



Internet isole. Cette attaque en règle d’hier est battue en brèche par les experts qui affirment que plus les technologies de l’information se développent, plus le besoin de contacts et de rencontres se fait sentir. Comme les réseaux sociaux communautaires simplifient ces échanges, ils explosent. Speed dating, soirées rollers ou café philo, il y en a pour tous les goûts. Il ne reste plus qu’à espérer qu’ils soient assez riches et subtils pour ne pas nous faire perdre le goût aux échanges.

Caphone

Caphone

Téléphone qui fait le café

6a011570821e68970b013484cc2666970c-640wi

Lors de l’apparition des smarphones et en particulier de l’Iphone, les aficionados de ces fleurons de la rugissante technologie avaient l’habitude de faire l’inventaire des applications présentes sur leur merveille. Ils passaient des heures à montrer que leur appareil était capable de tout faire. Souvent les récipiendaires de l’apologie de ces objets fétiches répondaient :

« Et il fait le café ton Iphone ? »

Des amoureux des technologies embarquées, ne supportant pas de devoir répondre non, ont inventé l’ifélécafé ».

Le caphone est une machine à café télécommandée par l’Iphone.  Sur une application spécifique, on effectue sa commande et la cafetière se met en marche.

Il existe des caphones individuels et collectifs. Le compte du titulaire est débité en fonction du nombre de café pris. Avec ce système, on peut désormais offrir un café à une personne distante.

Le rechargement en café est automatisé. Pour les caphones individuels, les recharges sont envoyées par la poste lorsque le stock s’épuise.

  • C’est déjà demain

Après avoir répondu aux détracteurs avec une application potache nommée « Make Coffee » , les créateurs de cette œuvre transcendante ont imaginé une machine à café connectée à l’Iphone par Wifi. La machine n’est pour l’instant qu’à l’état de projet, mais rien ne dit que le caphone ne soit pas la prochaine lubie du bobo-geek.
  • Est-ce une idée désirable  ?

Oui

Vous skypez, chatez, chateroulez avec un connu ou inconnu. Pouvoir offrir un café à votre interlocuteur peut resserrer les liens. D’autant que le caphone peut inspirer d’autres créateurs qui proposeront l’aperophone voire le dînerophone. Le caphone va donc doper la convivialité numérique.

Non

Le caphone est un gadget supplémentaire qui contribue juste à augmenter la panoplie du techno-branché. Il aura alors son Iphone, son Ipad, son caphone  et attendra le prochain Itruc pour se consoler de son mal de vivre.

A vous de juger