Vêtement qui rend invisible

Les ventomes sont des vêtements qui rendent invisibles. Lorsque l’on les enfile, on ne voit plus que les parties du corps non couvertes par ces habits originaux.

C’est Sonia B, célèbre créatrice de mode, connue pour son art du dépouillement vestimentaire qui a lancé les ventomes. Lors du défilé, sa combinaison intégrale a fait fureur en ne laissant visible que les yeux et les bouts des doigts des mannequins. Sonia B. explique qu’elle a été profondément marquée dans son enfance par les films d’Harry Potter : « Sa cape d’invisibilité m’a toujours semblé le plus beau vêtement que l’on puisse imaginer. », explique Sonia B.

Sous la pression des profs qui ne supportaient plus de faire cour à des élèves invisibles, les ventomes sont désormais interdits dans les lycées. Une extension de cette interdiction à tous les lieux publics est en projet.

  • C’est déjà demain

Demain, l’invisible sera-t-il de nous émouvoir et séduire ? Une discrète piste à suivre.

De Harry Potter à la cape d’invisibilité

Des chercheurs japonais ont présenté une cape d’invisibilité. Ce non vêtement est un système de camouflage optique qui fonctionne avec une caméra et un projecteur. La caméra capte l’image située en arrière du sujet qui porte la cape. Le projecteur diffuse l’image saisie sur le devant du vêtement. Le procédé donne l’illusion que le manteau est transparent.

Un ordinateur corrige l’image saisie et l’adapte au vêtement. La cape est recouverte de microbilles transparentes qui réfléchissent la lumière selon l’angle d’incidence.

Un métamatériau qui rend invisible

Des chercheurs ont créé un « métamatériau » qui réfracte la lumière de façon négative. Cette propriété permettrait, en théorie, de diffracter la lumière entièrement autour d’un objet, le rendant ainsi invisible. Le film, composé de polymères et de silicones, procure une invisibilité à un objet en «courbant» les rayons lumineux se dirigeant vers lui. De cette façon, la lumière contourne l’objet plutôt que d’y être absorbé, ce qui lui procure son invisibilité.

Pour l’instant, l’utilité d’un tel matériau reste à prouver, car il ne fonctionne que pour le spectre infrarouge. Même si cela limite considérablement l’usage, c’est un bon début.