Identifier et éliminer un usurpateur d’identité sur le Net

Le fake désigne tout ce qui est faux dans le monde numérique . On parle de fake pour une information truquée, une personne qui adopte l’identité d’un autre, un fichier dont le contenu ne correspond pas à ce qui est indiqué…Défaker consiste à repérer un usurpateur d’identité et à diffuser l’information dans la communauté numérique. On défake lorsque :

* On indique qu’un profil n’appartient pas à une célébrité mais que les propos tenus sont l’œuvre de tel anonyme qui utilise son identité.
* On fournit l’identité réelle d’une personne qui utilise une identité fictive pour échanger sur le Net.
* On précise que la personne qui se nomme X est en fait un robot.
Dékaker vient du latin defæcare qui signifie se débarrasser de la lie ou de ce qui a de plus vil.Le synonyme de défaker est trolliser. Le mot vient de troll qui désigne sur le Net, un utilisateur qui cherche à créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion.

 

  • C’est déjà demain

  • Usurpation d’identité bien Net

Sur Twitter, Facebook. et autres réseaux sociaux, on peut en deux clics adopter l’identité d’une autre personne. La technologie rendant possible l’usurpation d’identité, cette pratique a de nombreux adeptes. `
Il existe un nouveau sport en vogue sur Twitter : la traque aux usurpateurs qui se cachent derrière les nouveaux comptes de nos femmes et hommes politiques français. L’entrée en twittering de nos politiques fait toujours grand bruit dans la twittosphère. Afin de démêler les fils, il était temps d’établir LA liste des Poli-Twitters officiels en évinçant les fakes. Liste qui sera mise à jour au fur et à mesure de vos commentaires et apports. Au vu de l’usage hésitant de certains politiques, nous préconisons 8 conseils avisés pour une présence réussie8 conseils aux politiques pour gazouiller sans fausses notes

1. Twitter n’est pas une stratégie

Non, twitter n’est pas une stratégie , c’est un outil. L’effet Obama est malheureusement passé par la création d’un mythe, ou plutôt d’un fantasme autour de twitter (voir @BarackObama ) : un nouvel Eldorado pour « donner rendez-vous à mille personnes en même temps sans dépenser un seul centime », ou miraculeusement permettre « aux politiques de se rapprocher de leurs électeurs », voire même de se passer de journalistes… Vous devez cependant définir par avance ce que vous allez publier car se lancer aveuglément sur Twitter pour répondre à la pression médiatique entraînera forcément des incohérences : définissez une ligne éditoriale, un ton, ce que vous pouvez ou ne pouvez pas dire, les évènements que vous pourrez « couvrir » pour vos followers ou les petites exclusivités que vous pourrez leur offrir. .

Suite de cette longue liste de conseils et les identifiants tweeter de quelques politiques sur blog,Netpolitique.net.