Fruits et légumes génétiquement modifiés

 

La firme Montsanto bien connue pour ses prouesses en matière de manipulation génétique a créé des fruits et légumes modifiés. Quelques exemples

Poiterre : Après la pomme de terre transgénique « NewLeaf », résistante aux pesticides, la poiterre, un croisement entre le poireau et la pomme de terre. Ce légume propose une soupe prête à consommer. On déterre le légume, ajoute de l’eau, l’écrase et la soupe est prête.

Saladière : Salade dont la feuille extérieure forme un saladier. Les feuilles intérieures se détachent et la feuille extérieure forme une coque solide. On peut ajouter de la sauce et consommer la salade dans ce récipient naturel.

Valentine : Fruit qui se régénère La Valentine est un fruit rond à peau orange prédécoupée. Lorsqu’on enlève un morceau de pelure, on a accès à un quartier d’un fruit vitaminé dont la texture et le goût s’apparentent à la mandarine. La valentine se reconstitue. Le processus prend 1 jour par quartier. Si on mange 5 quartiers, il faudra donc 5 jours au fruit pour retrouver sa forme initiale.

Onanas : L’onanas ressemble à l’ananas, mais c’est un fruit de régime. Plus on en mange, plus on s’affine. L’onanas couvre l’estomac d’une couche fibreuse qui empêche l’assimilation des aliments absorbés.

Les opposants à ces manipulations génétiques les nomment des monsantrolls. Ce nom composé de Montsanto et troll, exprime le caractère polémique de ces innovations.

C’est déjà demain

 

Depuis des années, les scientifiques travaillent sur la modification génétique des plantes et légumes. On trouve par exemple :

– Du maïs modifié pour produire un poison tuant les insectes nuisibles. L’agriculteur n’a donc plus besoin de les combattre avec un insecticide polluant. Ce maïs génétiquement modifié est appelé Bt-corn car le nouveau gène dans la plante provient de la bactérie (‘6′,’Bacillus thuringiensis’) » Bacillus thuringiensis.

– Le « riz d’or » est un riz génétiquement modifié contenant de la bêta-carotène, qui se transforme dans le corps en vitamine A.

– Les tomates de longue durée sont la première denrée génétiquement modifiée que les consommateurs ont pu acheter. Cette tomate fut commercialisée aux États-Unis en 1994. Elle est génétiquement modifiée pour rester ferme et fraîche pendant une longue durée. La tomate GM produit moins de la substance qui cause le pourrissement des tomates.

Est-ce une idée désirable ?

Oui

On n’a aucune raison d’avoir peur des modifications génétiques, vu que ce sont ces modifications génétiques qui ont permis à l’espèce humaine de passer du stade de primate à ce que nous sommes aujourd’hui. Si demain nos fruits et légumes sont plus gouteux, pratiques, bons pour la santé, faciles à cultiver, on aurait tort de ne pas s’en réjouir.

Non

Des organisations scientifiques internationales, et notamment le Conseil international pour la science » Conseil international pour la science, affirment que les OGM commercialisés ne sont pas dangereux tant pour la santé humaine que pour l’environnement. Outre l’impartialité souvent contestable de ces organismes, ils manquent souvent de recul lorsqu’ils prennent des décisions. En clair, accepter des montsantrolls revient à prendre des risques insensés pour que des vendeurs de soupe remplissent nos assiettes avec des bombes à retardement.

  •    À vous de juger