Artisan spécialisée dans la fabrication d’objets biologiques.

 

C’EST DÉJÀ DEMAIN

DEMAIN…

On plantera nos chaussures à la mode de chez nous

CrabHelmetblog1

  • Suzanne Lee utilise des micro-organismes vivants afin de « faire pousser » une chaussure ou une robe. www.biocouture.co.uk

On boira dans des tasses vivantes

  • Will carey, Adam Reineck (designers), Reid Williams, Wendell Lim (Scientists) ont imaginé des tasses vivantes pour boisson diététique. Pendant le transport et le stockage, ces tasses sont en sommeil. Quand on verse de l’eau, cela crée par effervescence une boisson diététique. Après plusieurs utilisations, le contour de la tasse se dégrade et peut être composté.

On mangera des fruits muris à l’électricité

  • « Seasons of the Void » conçoit des fruits à partir de micro-organismes programmés pour se nourrir de l’électricité générée par la lumière du Soleil. L’électrosynthèse remplace la photosynthèse.

Nos logements pousseront dans les arbre

terreform_fab_growth

  • « Fab Tree Hab Village » fait pousser des logements dans des arbres. Lorsque l’arbre est suffisamment grand, il est greffé avec une structure préfabriquée conçue par ordinateur. Avec ce principe de construction, le logement devient indistinct de l’écosystème environnant, il s’y intègre totalement et vit en symbiose avec lui.

On récoltera des perles qui grandiront dans nos cuisines

  • Emile de Visscher développe « Pearling » un dispositif permettant de créer des perles. Son procédé est copié sur celui l’huître perlière. Elle trempe un objet dans des bains de matières polarisées dispersées dans de l’eau. Ce matériau possède aussi la structure de la nacre et ses propriétés : une résistance à la fracture très élevée malgré une grande légèreté.

http://www.edevisscher.com/

On regardera fleurir les fondations de sa nouvelle maison

  • « Future Venice » propose de faire pousser un récif calcaire artificiel sous les fondations de Venise. L’idée est d’utiliser les protocellules qui sont des agents des agents chimiques qui se comportent comme s’ils étaient vivants, sans l’être pour autant. Des gouttelettes sont programmées pour utiliser du dioxyde de carbone et des minéraux pour construire des matériaux. Bien qu’autonomes, ces gouttelettes peuvent être guidées en utilisant un langage chimique. Les protocellules pourraient aussi contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau dans le lagon.

DESCRIPTIF DU MÉTIER

L’artibioteur  est un spécialiste de la fabrication biologique.

  • Il fait pousser des produits de consommation ou de construction.
  • Il programme des bactéries pour créer un des tissus, carburants, effets chimiques…

Les artibioteurs ont plusieurs approches

  1. Ils imitent les procédés ou les comportements observés dans le monde naturel,  mais utilisent  des technologies et matériaux issus de production industrielle et digitale.
  2. Ils travaillent avec des abeilles, des champignons, des bactéries, des algues ou des plantes afin de développer de nouvelles techniques pour fabriquer des produits de consommation.
  3. Ils reprogramment le vivant.
  4. Ils combinent le vivant et le non-vivant.

L’artibioteur a des compétences en biologie, chimie, architecture et design.

PROSPECTIVE DU MÉTIER

Dans un monde où les ressources naturelles sont menacées, ou les défis environnementaux et la croissance démographique se font pressants, nous devons repenser radicalement ce qui constitue des produits de consommation durables. Demain, ils risquent de ne plus dépendre ni des matériaux dérivés des industries pétrochimiques polluantes ni de l’agriculture, mais résultants d’un système de production biotechnologique

Les magasins seront alors des serres-usines et les produits seront vendus là où ils ont poussé. Comme les plus gros articles prendront du temps à pousser et seraient plus chers tandis que les petits seraient plus abordables.

Vu le nombre de travaux, on peut imaginer que nous sommes à l’aube d’une révolution matérielle menée par les technologies émergentes du « vivant ». La science sera alors la boîte à outils des designers du futur