Thérapeute d’entreprise spécialisé dans les dégâts commis par les bugs informatiques. 

Descriptif du métier

Le bugteur est un thérapeute du bug informatique.

Lorsque l’un se produit, il dénombre les victimes, identifie les dommages, repère les possibles extensions.

Il soigne les dégâts causés en réfléchissant tant à des solutions techniques (patch réparateur, changement de logiciel…) qu’à des solutions sociales (indemnisations des victimes, compensations…)

Il prévient les crises en :

  • Faisant appel à des hackers pour identifier les failles de ses systèmes.
  • Envisageant des rémunérations donnant envie aux surdoués du code de se pencher sur les systèmes.
  • Etant à l’écoute des collaborateurs et des clients pour réagir immédiatement.

 

Le bugteur a des compétences en :

  •  Informatique : il peut analyser les conséquences d’un bug.
  • Communication : il comprend le fonctionnement des réseaux sociaux et utilise les mécanismes.
  • Finance : il évalue les dégâts et fixe des indemnisations.

 

C’est déjà demain

Les bugs sont de plus en plus nombreux et incontournables. Quelques exemples :

  • Un bug informatique a été à l’origine de la spectaculaire et inattendue baisse du chômage en août 2013. 170 000 chômeurs n’ayant pas reçu de textos leur rappelant d’actualiser leur situation mi-septembre, ils n’ont pas mis à  leur situation et ont donc été rayé des listes. Il a fallu plus d’un mois pour qu’on identifie le problème.
  • En 2009, 15.000 et 20.000 travailleurs indépendants n’ont pas cotisé au RSI (l’équivalent de leur sécurité sociale), pendant deux ans. Le manque à gagner fut de 400 millions d’euros.
  • En novembre 2010, des millions d’Australiens se sont retrouvés sans argent après un bug de la Banque Nationale australienne. Le bug multipliait les erreurs dans les transactions interbancaires, les virements et le versement des salaires.
  • La mise en place précipitée en 2011 du nouveau système informatique a entraîné d’importants dysfonctionnements dans le paiement des soldes notamment dans l’armée de Terre, affectant des dizaines de milliers de militaires. Deux ans plus tard, des bugs subsistent.
  • En avril 2013, un bug sur le système de réservations de la compagnie aérienne American Airlines a cloué au sol tous les avions pendant presque 48 heures.

Prospective du métier

Plus les sociétés s’informatisent, plus nous risquons d’être victimes de bugs. Les logiciels sont des constructions complexes en étant constitués de millions de lignes de code qui interagissent les unes avec les autres. Il est impossible d’assurer que le logiciel fonctionnera dans toutes les conditions de ces interactions.

 

Partant de là, il faut dès aujourd’hui des bogteurs dans toutes les entreprises raisonnables.