Biofilmeur

Biofilmeur

 Réalisateur  de films autofilmés

Descriptif du métier

Les biofilmeurs montent les images prises par les caméras portatives (caméra percing ou clippée sur les vêtements du producteur d’images).

Ils réalisent :

  • Des curriculum vitae. Ils racontent en images les compétences d’un candidat.
  • Des preuves pour un litige (exemple : harcèlement, conflits conjugaux…)
  • Des récits des voyages effectués par le demandeur.
  • Des reportages sur une thématique précise.
  • Des films-mémoires de la vie d’un défunt qui retracent les plus beaux moments.

Ils choisissent les images et créent une production originale.

C’est déjà demain

Dans les pratiques des geeks (férus des nouvelles technologies) on trouve le lifelog  qui désigne le fait d’enregistrer et d’archiver toutes les informations de sa vie. Cela comprend tous les textes, toutes les informations visuelles, tous les fichiers audio, toute l’activité média, ainsi que toutes les données biologiques provenant de capteurs sur le corps.

Steve Mann est un pionnier de l’informatique embarquée par le corps humain. En 1994, il commence enregistrer tout ce qu’il fait au cours de sa vie avec une caméra fixée à son corps et à le diffuser en ligne.  En 1998, il crée une communauté de lifeloggers qui comptera jusque 20.000 membres.
Au début des années 80, Ted Nelson enregistrait toutes ses conversations, des plus banales aux plus importantes.

orange-clip_largeMemento est une caméra d’un centimètre qui se fixe sur les vêtements.  Cet appareil prend des photos à intervalles réguliers et les envoie sur le réseau via le mobile. Heureusement, on veut garder un peu d’intimité, on peut facilement la déconnecter.

Imaginé par la firme japonaise Neurowear, Neurocam  se présente sous la forme d’un casque qui embarque un capteur d’ondes cérébrales EEG et d’un dock pour smartphone. Neurocam détecte les émotions en analysant l’activité électrique  du  cerveau. Dès que cette activité dépasse un seuil critique, Neurocam enregistre automatiquement cinq secondes de l’instant que vous êtes en train de vivre via la caméra du smartphone.

Prospective du métier

Filmer sa vie (ou, du moins, une grosse partie) est un délire qui traîne dans toute les têtes. Certains l’ont fait comme Jonas Mekas l’a fait. De 1970 à 1999, il a filmé avec douceur et brio toutes les scènes quotidiennes de sa vie et a réalisé Moving Ahead. Le spectateur a le sentiment de revivre la vie de Mekas avec lui, ce dernier s’adressant d’ailleurs directement au spectateur lorsqu’il parle. Une véritable relation s’instaure, on irait même jusqu’à le considérer comme un ami.

Aujourd’hui, la miniaturisation des caméras et l’augmentation des capacités de stockage vont permettre à un plus grand nombre d’imiter les précurseurs. Dans ce fleuve en crue de l’image ou de l’information egocentrée partagée, les biofilmeurs peuvent distiller tant un peu de distance que de qualité. Ils seront donc les bienvenus.

 

[pexyoutube pex_attr_src= »http://www.youtube.com/watch?v=CDgkX-JY_wM » pex_attr_width= »500″][/pexyoutube]

Egotwitting

Egotwitting


egoL

Narcissisme exacerbé qui utilise Twitter pour s’exprimer

L’égotwitting consiste à envahir ses abonnés de messages dont le principal objectif est d’attirer l’attention sur soi.

Plusieurs types de messages caractérisent l’egotwitting :

  • Les messages narrant les grandeurs et insignifiance de ses activités quotidiennes. Le twittos envahit le fil avec des informations palpitantes du style : « je viens de terminer mon café et je vais me brosser les dents » Ne résistant à aucune médiocrité, l’egotwitteur peut dans l’élan photographier son bol de café et sa brosse à dent.

Viens de rebooter le Mac et de faire quelques installations. Eh bien, il en avait besoin le pauvre. Ca tourne mieux. 🙂

  •  Les messages publics destinés à ne rien dire à des individus précis. On aura par exemple une longue liste de qui se terminera par Bonjour ! Hello ! ou un smiley.
  • Les messages qui se situent entre le néo-artistique décadent et le subliminal consternant. On peut les traduire par : « Je n’ai vraiment rien à dire et cela me fait tellement mal, qu’il faut que l’ouvre. »

L’égotwitting peut aussi se déceler dans les adeptes de Twitter qui passent leur journée à retweetter des messages (retweeter : renvoyer un message qu’un autre a rédigé) . Leur espoir est qu’on leur rendre la pareille si un jour ils venaient à avoir quelque chose à dire.

L’egotwitting est très pratiqué par ceux qui veulent développer leur « Personal branding » ou considèrent leur personne comme une marque à valoriser.

Sonochromiste

Sonochromiste

sonochromiste

Sonorisateur de couleurs

Etat de l’art

Neil Harbisson, un  artiste Catalan élevé en l’Irlande du Nord  a créé l’eyeborg. Ce dispositif qu’on porte sur la tête comporte une caméra  qui capte les couleurs directement en face d’une personne, et les convertit  en ondes sonores.  Le porteur doit  mémoriser les fréquences associées à chaque couleur. Les teintes à hautes fréquences sont aigues, tandis que les teintes de basse fréquence paraissent graves.

Avec l’eyeborg, Neil Harisson enseigne les couleurs à des non-voyants. Il crée également des peintures sonores.

Missions

Le sonochromiste  est un expert dans la mise en onde de couleurs. Il peut effectuer des missions variées.

– Développeur, il concevra des applications basées sur la sonorisation des couleurs.

– Formateur, il enseignera le son des couleurs aux non-voyants et autres.

– Artiste, il créera des peintures sonores qui peuvent tant se regarder que  s’entendre.

Perspectives et prospective

Dans la lignée  de cette transformation d’un élément en onde sonore,  d’autres métiers peuvent apparaître :

L’audiotactilien sonorisera le toucher. En ajoutant cette dimension sonore, il pourra par exemple favoriser le contact sensible entre personnes éloignées.

L’audiodeur transformera les odeurs ou les senteurs en sons. A partir de là, on peut imaginer  que demain dans les restaurants on entendra avant de les voir les plats que nous allons déguster.

Origine du mot

Composé de son et de chromie, sonochromiste est un mot valise de bonne facture. On entend les champs d’intervention de ce professionnel.

Synonyme

Audiochromiste

Instagrume

Instagrume

coquillage

Courge qui pense faire des bonnes photos parce qu’il utilise les filtres de l’application Instagram.

 

Instagram est une application photo qui utilise des filtres. En les utilisant, l’amateur a l’impression d’être un artiste.

Sur ce site, plus le preneur de clichés est une courge, plus il prend en photo tout et surtout n’importe quoi et plus il use et abuse du flou, colorisation et autres artifices. C’est ainsi que pour les instagrumes, une assiette vide, un coquillage, des pieds, un ciel nuageux deviennent des œuvres artistiques pour les instagrumes.

En prime, notre courge ayant le melon, d’une part il incite ses amis à secouer de leurs commentaires ses salades artistiques. D’autre part, il rêve un jour de séduire des grosses légumes.

 

C’est déjà demain

Instagram a été désigné application de l’année 2011 par Apple. Le 9 avril 2012, Facebook annonce l’acquisition d’Instagram pour environ un milliard de dollars américains dont une partie sous forme d’actions.

 

Prochainement les  instagrumes vont encore plus tenter de nous en mettre plein les mirettes en investissant dans des lunettes Instagram permettant de prendre des photos. Le système de filtres proposé par l’application classique sera aussi disponible sur cette petite merveille.

Clapotiseur

Clapotiseur

ville1

Créateur  de solutions permettant de diminuer la cacophonie informationnelle causée par le numérique

Le numérique a provoqué tant un brouhaha d’informations qu’une cacophonie sonore, une surenchère visuelle qu’un encombrement amical.

L’information tombe en cascade avec des flux en 140 caractères. La musique arrive en haut débit dans des oreilles parfois encore réglées en mode analogique.  Nos yeux clic-notent dans tous les sens dans les centrales de visionnement… Cette avalanche de données numériques met en surchauffe les cerveaux humains qui parfois disjonctent.

Les clapotiseurs ont pour objectif de diminuer ce bruit afin qu’il devienne un clapotis acceptable.

Les clapotiseurs travaillent dans différentes voies :

Réduction des décibels. Exemples :

  • Création d’un muepétrois ou d’un MP3 diffusant du silence.
  •  Suppression de la fonction sonnerie aux téléphones portables et remplacement par des patchs vibreurs.

Ralentissement de la réception d’information. Exemples :

  • Mise au point de musardeur ou message à diffusion lente.
  •  Création de sites et applications minimalistes
  • Lancement d’ordinaTueurs, ordinateurs tueurs d’informations qui sélectionnent et diffusent uniquement dix informations importantes du jour.
  •  Mise au point de leclipse ou livre qui s’efface quand on l’a lu.

Diminution des liens virtuels

  •  Création de réseaux sociaux avec maximum cinq amis ou de proximité (amis habitant à moins de 200 mètres)

Retour aux produits monotâche, aux boutiques mono-produits…

  • Magasins qui ne vendent qu’un seul produit`
  • Téléphone avec unique fonction réception ou appel
  • C’est déjà demain

1001 idées sélectionne chaque jour une ou deux idées désirables.

Le rappeur Adam Testa propose sur Facebook un morceau en diffusion. L’originalité est qu’il faut faire la queue pour l’écouter. Son ralentissement vient de la suppression de la possibilité de duplication qu’offre le numérique. https://apps.facebook.com/justpassiton/

Une librairie située dans le West Village à New Yorkne vend que 3.000 copies du même livre… celui de son propriétaire, Andrew Kessler. Ce livre vendu à 27.95 dollars l’exemplaire, s’appelle Martian Summer: Robot Arms, Cowboy Spacemen, and My 90 Days With the Phoenix Mars Mission. Son auteur, le monobouquiniste, comme il se définit lui-même, y relate son expérience dans un centre de contrôle avec une équipe de scientifiques et d’ingénieurs.

Loliciel

Loliciel

Application jetable destinée à un amusement éphémère.

Un loliciel ou lolsoft est ce qu’on nomme « un truc de ouf » ou un logiciel permettant de mettre en action les zygomatiques du primate moyen. L’objectif de l’application est d’épater les copains et lui provoquer un rire bien gras.

Le loliciel est une application jetable. On la découvre, la montre à ses proches et on se moque du retard à l’allumage de ceux qui le découvrent après vous.

Si les loliciels ont toujours existé, ils sont devenus particulièrement nombreux avec l’explosion de l’Iphone. Elles permettent à l’humanité de s’appuyer sur la technologie pour effectuer une savante régression.

On peut ranger les loliciels dans plusieurs catégories :

  • BL (Bien lourds) : Après le succès des moult version des boîtes à meuh et à pets, les créatifs ont eu des envolées imaginaires en nous proposant la diffusion de rots, crachements, vomissements, rugissements amoureux, vidages intestinaux… Les BL font le bonheur du geek tendance cerveau comprimé.
  • NAG (nul agaçant et lourd) : l’imagination débridée des développeurs a permis de disposer de ronflements, reniflements, clapotis de la goutte d’eau et autre bruits qui permettent d’agacer.
  • VF (Virtuel food)… On vide un verre de bière virtuel, on mange un hamburger de bit et octets.. Et on se nourrit de l’admiration des potes pour votre talent de dénicheur de perles.
  • RR (répétition qui doit faire rire) : Une phrase, un rire, un gloussement, une blague est diffusée à intervalles réguliers. A la quatorzième diffusion, tout le monde doit rouler sur la table. Pour augmenter le rire, RR sont souvent diffusés sur l’objet mobile du copain qui bien entendu n’est pas au courant.
  • PM (Plus moche) : Yeux de mouches, bouches de requins… L’objet améliore votre facies ou corrige celui du copain.
  • PT (Plus technologique) : Les développeurs ont par exemple planché des nuits pour que l’objet mobile soit relié à la télé lors de la diffusion des matchs de foot. Quand un but est marqué, il y a déclenchement de tonnerre de hurlements et le versement d’une bière (voire la catégorie FF)

Certains loliciel sont aussi catalogués de nuliciel, car ils n’amusent pas et ne servent vraiment à rien. On a par exemple le Frilight, un logiciel qui permet de voir si la lumière du frigo est éteinte quand la porte est fermée. Le Treissant qui permet de compter le nombre de voyageurs présents dans un wagon de la ligne 13 à une heure de pointe.

  • C’est déjà demain

Quelques vidéos pour que vous puissiez calculer votre degré de résistance à la « lolsofterie » galopante. Mais, sachez qu’un abus de connerie nuit gravement à la santé mentale.

 

Un tri sélectif

On se rassure Apple vérifie l’intelligence des applications (et oui). Le site Gizmodo propose 144 applis qui ont été ou seraient refusés par la grande pomme. Et c’est là où l’on comprend que sept jours pour faire un monde, ’est vraiment pas assez. Au pays de ces merveilles.

http://www.youtube.com/watch?v=YmFznUWxogw