Communiquer avec Dieu via Twitter

Et le septième jour Dieu créa Twitter. Résultat, les voies du Seigneur ne sont plus impénétrables. Vous avez une prière à envoyer à votre Dieu et utilisez Twitter pour vous rapprochez de l’être suprême, vous comuDieutez.

On comuDieute en formulant une prière en 140 caractères qui sera imprimée et déposée dans un lieu saint.

On peut aussi comuDieuter en envoyant des messages sacrés lors d’une cérémonie religieuse.

Pour comuDieuter, il est recommandé  d’asperger son ordinateur ou mobile avec de l’eau bénite en vente sur les bons sites de Web-prières.

Le synonyme de comuDieuter est Koteler. Ce nom vient de @TheKotel, un compte qui permet de déposer des prières au mur des lamentations.

Twitter et la parole divine marient leur virtualité sans doute parce que Twitter ont des accointances comme l’explique Lully :

Sur Twitter, il faut pratiquer vraiment pour en comprendre le sens du réseau.C’est une pratique solitaire, mais rattachée à une communauté.
On croit qu’il s’agit de s’exprimer, mais en réalité il faut avant tout se mettre à l’écoute.
On n’a aucune information supplémentaire, mais une plus grande intimité avec les dieux.
On peut parfaitement savoir ce que c’est, et en conclure que non, ce n’est pas pour soi.

Le mur des Lamentations a une adresse www.tweetyourprayers.info, permettant aux croyants de placer leurs prières entre les pierres par le biais de Twitter. Ils les formulent en 140 caractères, elles sont imprimées, roulées et déposées sur le mur.

Le Dalaï Lama est sur Twitter @DalaiLama. Il ne suit personne en revanche, ses incantations numériques sont très suivis.
On espère maintenant que grâce à l’A-Dieu-SL universel, les religions commenceront à dialoguer.

Credit photo : Anne-Caroline Paucot