Fabriquer des vêtements qui intègrent des composants électroniques permettant d’afficher des messages personnalisés.

– Vous êtes en vélo, une flèche intégrée à votre manteau indique la direction que vous allez prendre ou la vitesse à laquelle vous filez.
– Votre tea-shirt vire au rouge suite à un échange particulièrement agité ou indique la distance que vous avez parcouru aujourd’hui ;
– Vous êtes un adepte du message court style Twitter. Vos posts et ceux de vos amis défilent dans votre dos.

Vous portez des vêtements couturotechniqués, c’est à dire qui comprennent des composants électroniques en lien avec votre téléphone ou autres émetteurs qui donnent des informations .

Le grand succès de la couturotechnique tient au fait que chacun peut créer simplement ses propres affichages. C’est ainsi que l’on peut voir dans la rue :

  • Des chômeurs qui affichent leur CV sur leurs vêtements et indiquent leurs attentes.
  • Des chercheurs d’âme sœur qui mettent en avant leur disponibilité et leur profil.
  • Des passionnés de sports qui proposent les résultats de leurs favoris… Avec la couturotechnique, l’impudeur numérique a pris une autre tournure. On ne se cache plus derrière un écran, on l’assume ouvertement.

 

  • C’est déjà demain

  • Des vêtements couturotechniqués

    http://www.youtube.com/watch?v=ZtNEPkwCfxA

Leah Buechley, responsable du groupe High-Low Tech au Media Lab du MIT, combine artisanat et informatique. Elle a développé des kits baptisés LiLypad, comprenant des capteurs à coudre ou à thermocoller, du fil conducteur, des accéléromètres, des LED permettant à de créer ses messages.

Leah Buechley a ainsi conçu une veste avec des flèches lumineuses dans le dos, lui permettant d’indiquer la direction qu’elle compte prendre quand elle fait du vélo, des bonnets lumineux