Spécialiste du développement des usages du vélo.

C’est déjà demain

DEMAIN

Les vélos seront en carton

  • Izhar Gafni , un entrepreneur israélien, a construit un vélo en carton recyclé qui couterait moins de 15 $ à produire. Ce vélo peut supporter un poids d’environ 130 kilos.
  • Sandwichbikes est un vélo composé de pièces en bois à assembler, de la même manière qu’un meuble Ikea. Conçu par le studio de design Bleijh il  est envoyé aux clients dans un boitier compact contenant toutes les pièces ainsi que tous les outils nécessaires pour le fabriquer.
  • Le Vélibois, premier vélo urbain en bois à assistance électrique, doit devenir une bicyclette en location libre-service. Le projet est à l’initiative de la ville d’Épinal qui a sollicité en 2009 le Centre régional d’innovation et de transferts technologiques des industries du bois (Critt).

Il faudra pédaler pour moudre, chauffer son café, servir l’apéro et recycler les déchets.

  • Velopresso est un tricycle sur lequel est installée une machine à café. Le serveur pédale 5 secondes pour moudre le café et quelques secondes complémentaires pour chauffer le breuvage. Ce coffee shop ambulant conçu par deux étudiants en design au Royal College of Art de Londres a reçu le Deutsche Bank Award en 2012 dans la catégorie Design.
  • L’appero est un service de livraison d’apéritif par des coursiers à vélo, qui assure un délai de livraison ne dépassant pas 45 minutes. Sur l’application, on choisit boissons et accompagnements. (www.lappero.com)
  • Imaginé par Rachel Field, Bicyclean est un vélo qui trie les objets technologiques. La roue arrière est remplacée par un broyeur équipé d’un système intelligent permettant de séparer les métaux ferreux et non ferreux.

On écrira ses mémoires en pédalant à travers la ville.

 

  • Tricycle Calligraphy est un vélo équipé de pinceaux. En roulant avec lui dans les rues de la ville, vous laissez derrière vous des poèmes calligraphiés sur les trottoirs. Nicholas Hanna, un artiste installé à Pékin a créé ce vélo à l’arrière duquel sont installés des pinceaux, des tubes d’encre et un mécanisme d’impression au sol.

On diffusera ses vidéos sur les roues-écran de vos vélos

  • Monkey Light Pro est un système qui anime les roues de vélo. Grâce à 256 LEDs installés sur les roues, on peut diffuser — via un logiciel dédié — une vidéo GIF de 90 secondes. Pour que la diffusion soit parfaite, il faut pédaler à une vitesse minimum de 15 km/h.

On ira faire son sport dans une salle de cinéma

  • Au Festival du film d’aventure Curieux Voyageur de Saint-Étienne, des spectateurs ont été invités à pédaler sur des vélos pour faire fonctionner les projecteurs. Quatre vélos en bois, installés près de l’écran, généraient les 300 watts d’énergies nécessaires pour faire fonctionner le matériel de projection.

Trois coups de pédale et on s’envolera

 

 

  • Associées à Dassault Systèmes, trois sociétés tchèques ont mis au point un prototype de vélo électrique capable de vélo. Cet engin nomme le F-Bike est issu de l’hybridation d’un vélo et d’un hélicoptère (ou d’un quadricoptère). L’engin pèse 95 kg et dispose de deux grandes hélices à l’avant.

On « co-vélora » pour se rendre au travail

 

  • Les vélobus sont des véhicules collectifs à propulsion humaine dont l’usage se répand. Couverts, ouverts, parfois assistés électriquement, ils sont utilisés à des fins touristiques comme pour le transport scolaire.
  • Les quatre designers coréens Jihwan Yun, Kukil Han, Daehyun Kim et Bojoong Kim ont imaginé le Seoul Bike Tour System qui comprend : un véhicule électrique hybride, à panneaux solaires, qui peut contenir six vélos ; des bornes interactives, disposées aux points touristiques importants de la ville ; et enfin, un réseau mettant en lien les bornes et le véhicule. Les cyclistes sont transportés dans le Seoul Bike mais peuvent s’en détacher pour effectuer une visite en vélo à une étape.

On ira  au travail en vélo en empruntant des autoroutes

  • Le député Jean-Marie Darmian a proposé une prime de 20 centimes d’euro par kilomètre effectué en vélo et une déduction fiscale pour les entreprises qui mettraient un vélo à disposition des salariés.
  • À Londres, le cabinet d’architecture « Extérieur Architecture » travaille sur SkyCycle, un projet de tunnel aérien pour cyclistes. Ce tunnel payant serait protégé de la pollution extérieure et permettrait aux cyclistes de traverser rapidement la ville en toute sécurité.
  • Strasbourg va construire un périphérique réservé aux vélos ! Des portes identifiées et des connexions avec des radiales permettront de desservir l’ensemble du territoire en moins de 30 minutes.
  • Aux Pays-Bas, les cyclistes ont des pistes cyclables chauffées, donc sans givre et sans neige. La ville de Zutphen utilise la chaleur solaire accumulée par l’asphalte pendant l’été pour l’exploiter au cours de l’hiver. Le kilomètre de piste chauffée coûte entre 30 000 et 40 000 euros soit prix d’un nouveau revêtement.

Descriptif du métier

Le cyclopulseur a pour objectif de

  • Doper la pratique du vélo : mise place des infrastructures favorisant la pratique du vélo en ville : autoroutes, pistes cyclables, libre-service…
  • Contribue à faire évoluer les mentalités et faire en sorte de privilégier ce mode de transport : remboursement des frais, fiscalité…
  • Diversifier les usages du vélo : récupération et utilisation d’énergie, nouveaux commerces…
  • Faire évoluer le vélo : vélo à assistance électrique, intégration de technologies, vélo en bois ou carton…

 

Prospective du métier

Depuis quelques années, les aficionados de la petite reine ont bien pédalé pour que le vélo soit de nouveau à l’honneur. Ils ont vanté ses nombreux atouts : l vélo permet de se déplacer tout en faisant du sport, réaliser des économies tout en vous faisant plaisir, préserver l’environnement, combattre les maladies cardio-vasculaires…

Dans ce contexte, on a assisté au développement du vélo en libre-service. Le premier système de location de vélo en ville a vu le jour au Danemark en 1991. Depuis une quarantaine de villes françaises ont développé ce système. Ce système a boosté les ventes du vélo personnel : en 2012, les Français en ont acheté plus de 3,3 millions (contre 3,2 millions en 2011 et contre 3,03 millions en 2010).

Le vélo va maintenant se diversifier pour s’adapter aux différentes pratiques. Pour les amateurs de technos, les vélos pourront intégrer un GPS et des capteurs qui analyseront la pollution et proposeront les trajets les plus confortables. Les vélos auront des éclairages intégrés qui seront plus visibles de jour comme de nuit. On espère aussi des vélos plus pratiques qui pourront être rangés facilement dans les appartements urbains.

Le cyclopulseur sera la cheville ouvrière de ce deuxième temps du développement du vélo. Il devra sortir de son garage pour imaginer nouveaux usages, pratiques et plaisirs.