egoL

Narcissisme exacerbé qui utilise Twitter pour s’exprimer

L’égotwitting consiste à envahir ses abonnés de messages dont le principal objectif est d’attirer l’attention sur soi.

Plusieurs types de messages caractérisent l’egotwitting :

  • Les messages narrant les grandeurs et insignifiance de ses activités quotidiennes. Le twittos envahit le fil avec des informations palpitantes du style : « je viens de terminer mon café et je vais me brosser les dents » Ne résistant à aucune médiocrité, l’egotwitteur peut dans l’élan photographier son bol de café et sa brosse à dent.

Viens de rebooter le Mac et de faire quelques installations. Eh bien, il en avait besoin le pauvre. Ca tourne mieux. 🙂

  •  Les messages publics destinés à ne rien dire à des individus précis. On aura par exemple une longue liste de qui se terminera par Bonjour ! Hello ! ou un smiley.
  • Les messages qui se situent entre le néo-artistique décadent et le subliminal consternant. On peut les traduire par : « Je n’ai vraiment rien à dire et cela me fait tellement mal, qu’il faut que l’ouvre. »

L’égotwitting peut aussi se déceler dans les adeptes de Twitter qui passent leur journée à retweetter des messages (retweeter : renvoyer un message qu’un autre a rédigé) . Leur espoir est qu’on leur rendre la pareille si un jour ils venaient à avoir quelque chose à dire.

L’egotwitting est très pratiqué par ceux qui veulent développer leur « Personal branding » ou considèrent leur personne comme une marque à valoriser.