J’ai un petit logiciel de prise de notes. Chaque semaine, je crée un billet « lettre » dans lequel je note des idées à développer dans la lettre du vendredi.

Aujourd’hui, j’ai cliqué par mégarde sur la note intitulé « A faire, affaires, fée, défait » qui liste les tâches à effectuer. Et pourquoi pas l’utiliser pour nourrir cette missive ? 

Vu sa longueur, j’ajoute à ma boostaKantion ou liste de mes désirs (pour comprendre le principe je vous invite à relire le mot boostaKant ) une ligne  :
– M’offrir du temps

– Ce don est impossible, vont soupirer les bien pensant formés au cartésianisme réducteur d’imagination.
Peut-être pas !  Le numérique modifie des fondamentaux.

Qui aurait pu imaginer avant le numérique qu’on puisse s’enrichir en donnant. Hier, si l’on donnait un disque à un ami, on gagnait le plaisir d’offrir et d’échanger mais on perdait le disque. Aujourd’hui, on a  le plaisir et on conserve sa musique. Avec le temps, il pourrait peut-être exister un mécanisme similaire !

Le premier item est  « Compléter le tweetionnaire »

Mon projet est de lancer dans 15 jours un Tweetionnaire ou dictionnaire balayant les us et coutume de Twitter. Cent mots, une diffusion quotidienne sur le Net. Une opération que se termine par e-dico, dictionnaire papier.  (Si vous voulez sponsoriser l’opération, cliquez, c’est gagné !)

Dans ce dico, on aura par exemple un mot d’actualité le strausstwitisme ou journalisme régressif qui consiste à couvrir un évènement en envoyant des messages dénués d’intérêt.

Ayant suivi sur Twitter les différentes péripéties de l’affaire Strauss-Kahn, je pense que les journalistes doivent apprendre à utiliser cet outil pour couvrir un événement. Ils ne sont par exemple peut-être pas obligés de twitter pour dire qu’ils n’ont rien à dire !

Bonne introduction pour l’item suivant qui est « Dates  Twitter ».  L’idée est de trouver des dates pour vous proposer des journées d’exploration de Twitter. 

Au menu, on aura :
– Twitter, un réseau pas comme les autres. Facebook, Linkedin sont basiques, c’est du « Tu veux être mon ami, on est ami… ou pas » comparable à ce qui se passe dans la vie réelle. Avec Twitter, on suit des personnes et d’autres nous suivent. Cette mécanique est aussi complexe à gérer que porteuse de diversité.
– Les 1001 usages de Twitter. Il y a quelques mots dans la rubrique Tweetionnaire qui vous permettront de découvrir la diversité des pratiques.
– Aux manettes. Les premiers et  surtout les deuxièmes pas. Les premiers, l’ouverture de compte, sont les plus simples.
– Des comptes et des usages en adéquation avec des objectifs. Parler juste et court est un exercice délicat.

« Refaire le site »
Je suis en train de déménager mon site (MeNetnager, octepousser… Comment pourrait-on nommer cette opération ?) Le numérique ayant vraiment ses particularités, je déménage en restant au même endroit.  En d’autres termes, je refais complètement le site.

Je conçois le déménagement comme une affaire créative. Il faut nettoyer, supprimer, alléger pour faire émerger des trésors cachés.  En même temps, il faut emporter le petit bout de ficelle ne pouvant servir à rien. Il permettra de créer ce désordre nécessaire pour créer un ordre de qualité supérieure.

Après le déménagement de ma maison numérique,dans l’élan change d’appartement. Enfin si j’en trouve un à Paris. (Vous avez une caverne d’Ali baba, cliquez et partagez votre trésor).

On a ensuite

« Rédiger une présentation des ateliers de fabrication d’idées… Remplir la déclaration d’impôts… Retrouver ma carte bleue… Écrire la deuxième mouture de« Promenons-nous dans la ville de demain… Chercher les chaussures chez le cordonnier… Ajouter des items à 1001 idées … Acheter de la lessive et « Eloge de la fuite » de Laborit… Inviter à la prochaine mythonnerie du mardi … Faire texte présentation pour le site des Propulseurs … Téléphoner à X., L., JL, P… Envoyer les photos… Nettoyer le réfrigérateur… Créer un document de présentation avec 20 mots ville de demain… »

Et cela continue.
A mon avis, il est temps d’inviter la fée des affaires à traduire ma « To do list » en « toute douce liste » !
Si je réussis, je vous donne la recette.

Futureusement vôtre