Décidément le Dico du futur ne tient pas ses promesses. Il annonce à grand fracas de bons mots le retour de sa lettre du vendredi pour la saison 2. Après un épisode, le deuxième se fait attendre.*

Pour faire pardonner ce silence, je vous propose aujourd’hui un mot et deux invitations en liaison avec ce mot.

Le mot est éventeur ou concepteur d’événements collaboratifs innovant. L’émergence du monde connecté oblige à penser autrement les événements pour plusieurs raisons :

  •  la connaissance universelle est désormais en libre accès sur le Net. Envisager des manifestations qui se limitent à la diffusion d’expertises s’avère moins pertinent.
  • favorisant les interactions entre des éléments hier distincts, le monde s’est complexifié. Pour résoudre les nouvelles problématiques, faire appel à l’intelligence collective s’impose de plus en plus.
  •  les nouveaux outils numériques et les réseaux sociaux ont familiarisé les individus au partage d’informations et à l’échange d’idées et de réflexions. Devenus acteurs, ils aspirent à participer activement aux débats et acceptent moins d’être réduits au rang de spectateur.
  •  les réunions s’ouvrent au monde. Un message Facebook ou Twitter envoyé depuis un téléphone mobile fait sauter les frontières.
  • les échanges virtuels se multipliant, les rencontres physiques deviennent de plus en plus nécessaires. Elles permettent de consolider les liens virtuels et d’organiser des métissages d’approches et d’idées propices à l’innovation.

J’arrête là la liste, car, vous l’avez compris, le métier d’éventeur s’impose dès aujourd’hui.

Dans ce contexte, la première invitation sera… à lire l’article : « Les Propulseurs** font le tour des Barcamps ». Outre, vous expliquer ce qu’est un Barcamp (un mot qui ne signifie pas campement dans un bar ou circuit touristique de bars branchés ! Mot au demeurant à inventer. A vos idées !), nous vous proposons quelques pistes pour organiser vos réunions, séminaires, rencontres de manière plus collaborative et créative.

La deuxième sera à venir assister à la Bourse de l’innovation mardi 4 décembre à 17 heures au Palais Brongniart à Paris. 25 ans plus tard, la bourse rouvre ses portes pour une séance exceptionnelle de cotation des innovations. Corbeilles, tableaux d’indication des valeurs, porte-voix, cloche… Ce jour-là, on effectue un saut dans le passé pour mieux appréhender le futur. Au coup de cloche, dix innovateurs tenteront pendant trois minutes de convaincre le public de la pertinence de leur projet. L’accès à cette manifestation organisée par la Ville de Paris en partenariat avec le Cabinet Fidal, Société Générale, Caisse des Dépôts est gratuit, mais l’inscription est obligatoire.

Et pourquoi le Dico du futur fait de la publicité pour cette manifestation ? La réponse est logique. Tout simplement, parce que les Propulseurs ont la chance d’y jouer le rôle d’éventeur.

Futureusement vôtre

Anne-Caroline Paucot

* Heureusement que la série Borgen sur Arte ne fait pas de même. Si vous ne connaissez pas, faites vite un cours de rattrapage et vous comprendrez enfin pourquoi des politiques ont parfois des comportements de primates égocentrés.

** Le Dico du futur est une des activités des Propulseurs qui s’agitent par ailleurs tant dans la création d’événements collaboratifs que l’accompagnement de stratégies numériques.