Séisme et tsunami au Japon, le dictateur Libyen qui reprend du poil de la bête et remet un coup d’horreur… Certains jours, l’actualité anéantit votre humour et votre envie de partager.

« L’inverse de l’humour, c’est la soumission », dit Guy Bedos.  Si cette phrase suffit pour me secouer,  que raconter quand son humeur n’est pas au souriant fixe ? J’ai soupiré et griffonné cinq mots : journuit, recherchiste,  bivetus, marketwing, balupette

Journuit : espace temps composé d’un jour et d’une nuit.  « Vivre en  journuit » signifie être connecté en permanence au monde. C’est le sentiment que j’ai eu la nuit dernière en recevant des alertes m’indiquant qu’il y avait un séisme au Japon. Un mal qui frappe ceux qui se servent de leur téléphone pour sortir des bras de Morphée.

 

Recherchiste : j’ai été contactée par un recherchiste de Radio-Canada afin de participer à l’émission Samedi et rien d’autre du samedi 20 mars.  (Cliquer pour écouter ce choc des mots et des accents ).  Sans doute parce que mon interlocuteur était charmant, j’ai imaginé que le mot recherchiste remplacerait allégrement le terme de curator qui fait s’agiter les claviers dans la webosphère. Dans de nombreux articles (Exemple, Non à la curation,  proposé par owni ) , on s’interroge si curator est le terme qui convient pour désigner la personne qui sélectionne, partage, organise des contenus sur un thème donné. Mais, si vous n’avez pas été séduit par la voie d’un recherchiste québécois, le terme peut ne pas vous convenir. N’hésitez pas à proposer un autre terme pour qualifier ce métier d’avenir.

Bivetus : bilan de seconde vie. Il est venu à mon cortex avec l’actualité japonaise. Avec plus d’une personne sur cinq qui est déjà âgée de plus de 65 ans, le Japon est d’ores et déjà le pays le plus vieux du monde. D’accord le lien entre un drame destructeur et une problématique de vieillissement peut paraître humainement incorrecte. Désolée mon cortex est parfois mal élevé.

Marketwing : promotion d’une marque ou d’un service effectuée par l’intermédiaire de twitter. Si l’affaire vous intéresse, je vous invite à découvrir 9 exemples d’utilisation pour promouvoir votre entreprise sur Twitter .

Et pourquoi parler de marketwing ? Tout simplement parce que j’ai utilisé twitter pour faire la promotion des [ateliers de création de mots qui auront lieu la semaine prochaine à Montréa . Le message a été twitté, retwitté, mais je ne peux que constater que je suis une sous-douée en marketwing. Bref, il reste des places, alors n’hésitez pas à venir vous joindre à nous.

Balupette : Miette de croustille (et par ext. de tout aliment nutritionnel comestible) qui se faufile adroitement entre les touches d’un clavier d’ordinateur informatique. Isabeau savourait un succulent chip au ketchup tout en mettant à jour son excellente page Facebook lorsqu’une balupette le contraria. (Note: le mot balupette ne s’applique pas à une tache de graisse sur un iPad.)

 

J’adore ce mot, car, à l’instar d’Isabeau, je suis contrariée par des balupettes. Ce mot a été créé par Jean Dion, journaliste au Devoir qui propose un  génial vindictionnaire. . Et ces lecteurs ne sont pas en reste de bons mots. L’un propose une gralupette pour les tâches de graisses sur l’Ipad. J’espère vivement le rencontrer la semaine prochaine à Montréal, je vous raconterais.

 

Un dernier mot pour les génies et amusés en cavale dans Montréal la semaine prochaine, je suis disponible pour prendre un café, présenter mes projets, refaire le monde. Il suffit de m’envoyer un message.

Futureusement vôtre
Anne-Caroline Paucot