Voiture conçue à partir de  concepts ludiques (auto-tamponneuse, trains fantôme, Lego…)

Les ludauto partent du principe que l’évolution de la voiture est triste. Au fil du temps, la voiture est juste plus sûre, confortable, rapide.  Les ludautos prennent le contrepied en adaptant des concepts ludiques existants à la mobilité quotidienne.On trouve :

  • les tampautos sont des micro-voitures électriques qui ressemblent aux auto-tamponneuses. Alimentés par un maillage électrique, elles permettent aux conducteurs de se défouler.

 

  • les famtomautos ont pris pour modèle les trains fantômes. Les fantomautos emprunutent les couloirs des métros.  Dans ces trous noirs, les entreprises sponsorisent différents spectacles utilisant tant des lasers, de la réalité augmenté ou des productions holographiques.
  • les legautos ou voitures qu’on construit avec des briques de légos. On a dans un modèle de base une brique moteur, quatre briques roues, une brique commande. Ensuite, on utilise plus ou moins de briques pour construire une voiture adaptée à ses besoins. Les legautos peuvent se modifier en cinq minutes et permettent toutes formes de construction.
  • les circautos sont des voitures alimentées par un circuit électrique intégré à la route. Les circautos permettent de circuler rapidement et en toute sécurité sur les routes de montagne.
  • C’est déjà demain

Les foires internationales, les expositions universelles et les parcs de loisirs sont des mondes clos et parallèles, qui ont influencé l’imaginaire artistique, architectural et urbanistique contemporain. Du Las Vegas des années 1950 et 1960 au Dubaï actuel, ils ont contribué à modifier profondément notre rapport au monde et à la géographie, au temps et à l’histoire, aux notions d’original et de copie.
  • Est-ce une idée désirable ?

  • Oui.

Avec les ludautos, on se déplace en s’amusant. Ce décalage ludique pourra faire oublier qu’hier les français vivaient en moyenne 58 minutes de cauchemar par jour pour aller au bureau. En prime, le jeu permettra d’arriver au travail dans des dispositions nettement plus créatives.

  • Non

Les ludautos sont énergivores. La planète va trouver que ce n’est vraiment pas du jeu. On préféra des ludolos (ou vélos ludiques) du genre billelos, vélos qu’on déplace en lançant des billes sur un circuit.