Personne qui se plonge tardivement dans le monde du numérique et en devient un inconditionnel.

Les néonumériques sont des adeptes tardifs du numérique.

Alors qu’on a mis dans le biberon des digital native (ou génération Internet) des bits et des octets, les néonumériques ont grandi, évolué, voire vieilli sans y avoir jamais goûté. Les néonumériques ont plongé par hasard ou nécessité dans l’océan des 0 et des 1 et depuis ils y nagent des heures durant avec un indéniable plaisir.

Les néonumériques ont l’émerveillement à fleur de clavier. De retour d’une exploration du Net, ils peuvent vanter pendant quelques années lumière les mérites d’une de leur découverte. Leur enthousiasme est si généreux qu’il en devient parfois fatiguant pour leurs proches.

Les néonumériques sont amnésiques. Comme ils ne se souviennent pas de leurs résistances et de leurs difficultés à se jeter à l’eau, ils ont du mal à accepter que leurs proches ne fassent pas de même qu’eux.

Animé par un étrange désir de rattraper le temps perdu, nombreux néonumériques ont un comportement excessif. Ils peuvent en quelques jours supprimer cartes géographiques, livres, tableaux de chez eux pour remplacer ces objets par divers écrans. Dans le même élan, certains adoptent un langage composé de mots récupérés sur le Net qui empêchent tous échanges non médiatisés par un écran.

 

  • C’est déjà demain

  • Tea-Time



Ce mot a été inspiré par Albertine Meunier qui anime des  ateliers de sensibilisation au numérique avec des demoiselles de plus de 77 ans.
Grâce à ses précieux conseils, ces dames cuisinent désormais aussi bien les nouvelles technologies que la soupe aux mots. Au menu du jour, quelques mots du Net.
Des dizaines d’autres vidéos : http://hyperolds.tumblr.com//