Concepteur d’applications de réalité augmentée qui  dopent les ventes

 État de l’art

Depuis quelques années, on vente les mérites de la réalité augmentée. Cette technologie permettant de superposer des informations virtuelles à la réalité, séduit tant les geeks que des commerçants avides de nouveautés.

Ils imaginent que dans un avenir proche, elle dopera leurs ventes en permettant l’essayage de robes, lunettes ou baskets en ligne. Le miroir répondra aux princesses qu’elles sont les plus belles en ce monde avec la nouvelle robe et l’affaire sera dans le sac.

D’autres commerçants comme les agences immobilières sont elles aussi séduites. Elles espèrent que les clients vont enfin venir à elles en suivant les informations diffusées dans la netosphère.

Exemples

1. S’habiller

[pexyoutube pex_attr_src= »http://www.youtube.com/watch?v=X-9XfWBJeK8″ pex_attr_width= »700″][/pexyoutube]

2. Changer de lunettes

[pexyoutube pex_attr_src= »http://www.youtube.com/watch?v=oDxCneDOgwc » pex_attr_width= »700″][/pexyoutube]


 

 Descriptif du métier

Le RAbouteux :

– Conçoit des applications de réalité augmentée qui vont réparer un chiffre d’affaires défectueux ;

– Imagine les astuces permettant transformer le désir en acte d’achat ou en contact commercial.

– Développe des manières d’inciter à utiliser l’usage de cette technologie.

Perspective

La réalité augmentée est une technologie qui tente de s’imposer depuis des années en multipliant le prototype.

Si un jour c’est le cas, cela peut se traduire par des levées de boucliers des  usagers qui supporteront difficilement d’être victime d’une pollution virtuelle.

Pour s’imposer, le RAbouteux devra donc guérir les luxations causées par des excès de consumérisme.

Origine du mot

Dans les milieux techno’in, on ne parle pas de réalité augmenté mais de RA.

Dans les univers du soin, les rebouteux guérissent avec de l’intangible.

Merci à Jean-François Kitchiguine pour cet Infographic sur la Réalité Augmentée.