kogi

Commerce ambulant qui utilise le micro-blogging pour informer ses clients

Le rambuloss est un commerce mobile qui communique avec ses clients via des réseaux sociaux.  Il envoie des messages pour leur signaler le lieu de parking, l’heure d’arrivée ainsi que les spécificités du jour (menus, promotions…)
Les rambuloss se servent aussi du réseau pour rationaliser leurs tournées. Les clients intéressés par un produit se déclarent. A partir de ses informations, un parcours optimisé est calculé.

Les premiers rambuloss proposaient des services à la personne et de l’alimentation (produits de la ferme, spécialités culinaires…). Par la suite, les distributeurs produits uniques comme les vendeurs d’art ont vu là l’opportunité de ne plus passer des journées à attendre leurs clients.

Ils existent aussi des rambuloss fixes. Les commerçants se déplacent pour proposer leurs produits dans un réseau de magasins partagés. Ces rambuloss servent aussi à de la formation : quand quelques personnes se déclarent intéressées par une formation, un formateur se déplace.

Rambuloss s’écrivait au départ avec R et deux SS majuscules : RambuloSS. Ces trois lettres indiquaient le fil RSS qui permettait aux clients d’être informés. Ces fioritures scripturales ont étaient abandonnées.

Depuis 2008, Kogi Korean (@ kogibbq) utilise Twitter pour indiquer où se trouve ses camions. Vu le nombre de suiveurs (plus de 50 000), on peut imaginer qu’à Los Angeles le barbecue coréen est apprécié.
Vous adorez les croissants chauds, demandez à votre boulangerie d’imiter la boulangerie Albion de Londres (@AlbionsOven) qui informe ses clients de l’arrivée d’une tournée.
Un magicien de la crème brulée (@cremebruleecart) annonce sa position pour permettre à ses fans de le retrouver plus vite
« En ce moment, pour les gourmands, tartine de tapenade olive et anchois, fromage de chèvre et tomates séchées ! » @LEpicerie, un bar à tartines Lyonnais envoie des messages pour faire saliver ses clients avec les spécialités du jour.

Est-ce un oscide ?

  • Oui

Si les magasins se déplacent pour venir vers les clients, on va assister tant à des économies d’énergie bénéfiques pour la planète que d’humeurs maléfiques. On consommera plus gai et plus souriant. On pourra espérer que le réseau nous indiquera un magasin de rêve où l’on ne vendra que des choses imaginaires.

  • Non

Le rambuloss s’apparente à la réinvention de l’eau chaude. Depuis des lustres des camions dans les villages pour proposer leur camelote. La seule différence est qu’ils n’annoncent plus leur venue à l’avance dans le journal local mais par des moyens électroniques. La non connaissance préalable de la tournée peut créer une dépendance : pour ne pas manquer l’arrivée du commerce, on va rester le nez collé sur l’écran et l’on oubliera que le monde réel a ses charmes.

A vous de juger