Solution créant un problème plus important que celui qu’elle a cherché à résoudre

Le solublème est une pratique aussi ancestrale que courante qui a ses mentors. L’un d’entre eux est un officier supérieur de l’armée américaine qui, après une expédition au Vietnam, dit : « Pour pouvoir sauver la ville, nous avons dû la détruire. »

Le gouvernement américain ne fut pas en reste de solublème lorsqu’il voulut lutter contre l’alcoolisme. Alors qu’il orchestra la prohibition de l’alcool, le remède s’avéra pire que le mal. Braver l’interdit devint un sport qui fit augmenter le degré d’alcoolisme. Une industrie clandestine se développa. Elle fut récupérée par la mafia qui utilisa la violence pour augmenter sa zone d’influence. 

Quelques techniques pour augmenter les chances que la solution qu’on propose soit un solublème :

  • Avoir la certitude de détenir la bonne solution et considérer que les autres vont réagir comme on l’entend. Ne faire preuve d’aucune empathie.

    Exemples : Une crèche fut confrontée est un problème ordinaire : tous les soirs au moins un des parents arrivait après l’heure de fermeture et obligeait le personnel à rester. Un adepte du solublème eut a une idée de génie : il propose de faire payer une amende aux parents retardataires. Le nombre de retard augmenta. Les parents payant le service n’avaient plus aucun scrupule d’arriver en retard.
    Constatant que dans le service de chirurgie cardiaque le nombre de décès en salle d’opération avait augmenté, un brillant directeur d’hôpital mis en place une incitation financière pour les chirurgiens : ils recevaient une prime s’ils ne dépassaient pas un quota mensuel de décès. Résultat, ils retardèrent des opérations délicates. Les patients ne mourraient plus dans la salle d’opération mais dans leurs chambres.

    • Faire toujours un peu plus de la même chose.

      Exemple : une entreprise était confrontée à de nombreux accidents de travail. Pour les limiter, elle mis en place différentes règles de sécurité. Les accidents diminuèrent. Fort de ce succès, elle augmenta les règles. On assista à une diminution puis à une recrudescence. Sous le joug des procédures, les ouvriers avaient adopté un fonctionnement machinal et relâché leur surveillance.

      • Imaginer que la solution se trouve un l’intérieur d’un cadre bien précis et qu’elle ne peut avoir de conséquences.

      Exemple : La secrétaire d’Etat à la famille a concentré son action sur les dangers qu’Internet peut représenter pour les enfants. Comme elle a focalisé les parents sur ce point, ils n’ont pas été sensibilisés à la nécessité d’aider leurs enfants à utiliser cet outil pour apprendre, découvrir, acquérir des compétences.

      • Refuser toute idée de simplicité

        Penser que son importance se mesure à la complexité de la solution proposée.

        L’école leader en matière de pratique du solublème est l’ENA (Ecole nationale de l’administration). En sortant les élèves sont pétris de certitudes et habités par un indéniable sentiment de supériorité qui leur permettent d’exceller dans l’art du solublème.

        Les allemands ont un mot pour désigner ce concept : Sclimbesserung