Essayage en ligne de vêtements ou objets

Vous avez des envies nocturnes d’une nouvelle robe ou d’une paire de lunettes, il n’est plus utile d’attendre l’ouverture des magasins, avec le téléessaye, on essaye et commande en ligne.

Choisissez dans le catalogue en ligne les modèles qui vous conviennent, mettez-vous devant votre Web Cam. Vous apparaitrez sur l’écran vêtue du vêtement choisi. La robe ne vous convient pas tout à fait, vous pouvez procéder à quelques modifications. En quelques clics, vous la raccourcissez, vous gonflez les manches et changez les boutons. Un clic supplémentaire et la robe est commandée. Vous la recevrez dans quelques jours.

Au fil du temps, tous les sites commerciaux en ligne offrent ce service. Le télessayage a contribué à augmenter leurs chiffres d’affaires. Les boutiques proposent des cabines de télessayage avec écrans géants et restitution 3D qui séduisent les amoureux du shopping.

 

  • C’est déjà demain

Plein la vue

Fittingbox est service clé en main d’essayage de lunettes en ligne, à partir de photos d’utilisateurs, entièrement personnalisable. Il est livré en marque blanche sur les sites des fabricants.

Les vêtements virtuels s’adaptent au corps du consommateur

Après avoir capté la corpulence et les gestes de l’utilisateur via plusieurs caméras, le « miroir magique » du Fraunhofer produit un reflet du client qu’il habille du vêtement qu’il souhaite essayer.

L’expérience d’achat devient de plus en plus un acte individualisé et simplifié. Le Fraunhofer a poussé très loin ce concept : à l’occasion de l’IFA, il dévoilera son « miroir magique », qui propose aux clients d’essayer virtuellement des tee-shirts et des chemises. Le système permet à l’utilisateur de contempler une reproduction en mouvement de son reflet, habillé de vêtements virtuels qui suivent les contours de son corps.

A l’occasion du Cebit 2006, Metro Group avait déjà dévoilé un système qui propose à l’utilisateur de scanner ses mensurations afin de voir si l’habit qu’il souhaite s’offrir lui sied. Se rendre dans une cabine d’essayage traditionnelle en 2008, les bras chargés de vêtements ne pouvait donc que paraître obsolète. La technologie de l’institut allemand n’en est encore qu’à ses débuts : les clients ne peuvent pas encore choisir n’importe quel vêtement du magasin. (Suite de l’article sur l’atelier)

  • Un scanner corporel remplace les cabines d’essayage

A l’aide de 200 000 mensurations, Mybestfit, un scanner corporel lancé aux USA recrée une modélisation en 3 D du client. Puis lui indique marques et tailles lui convenant dans un guide d’achat personnalisé. Tout pour renouer avec le plaisir du shopping… même en ligne! Voir article Influencia