Nike+-Kinect-training

Etat de l’art

Depuis quelques années, des capteurs permettent d’enregistrer des données personnelles lors d’une pratique sportive.  Cette pratique a généré l’apparition des coachs virtuels sportifs. Derrière cette appellation vendeuse, on trouve des programmes qui s’appuient sur ces informations pour proposer des activités.

Avec la Kinnect, le coaching virtuel franchit une étape.  Cette caméra détecte et enregistre tous les mouvements des sportifs.

Nike a développé un programme de fitness qui est destine tant aux athlètes de haut niveau qu’à des apprentis joggeurs. Ce coach virtuel propose un menu d’activités adapté aux besoins des sportifs. La  caméra repère leurs faiblesses. L’avatar propose des améliorations au fur et à mesure des exercices.

Missions

Le virtraineur :

– Conçoit des programmes d’entrainement sportif basés sur une relation entre un individu et un avatar.

— Adapte les programmes aux besoins spécifiques des sportifs.

– Aide les usagers à gérer les capteurs nécessaires pour cette personnalisation.

– Conseille les médecins sur les performances d’un programme pour une pathologie.

Le virtraineur est soit un sportif formé au numérique, soit un féru des technologies spécialisé dans le sport en ligne.

Perspectives et prospectives

Grâce aux virtraineurs, on peut imaginer que demain nous aurons tous un coach virtuel qui nous proposera un programme adapté tant à notre âge, activité qu’à nos pathologies.

C’est ainsi qu’un asthmatique d’une cinquantaine d’années se verra proposer un panaché d’exercices respiratoires et d’assouplissement. S’il fait quelques excès peu propices à sa ligne, il aura en prime quelques tortures permettant d’éliminer les surplus.

Ce futur nécessitera tant des dispositifs d’enregistrement des données personnelles corporelles qu’un système de gestion de ces informations.

 

Origine du mot

On entend dans ce mot « virtualité » et « entraineur ». C’est donc un mot-valise basique.